DÉMARCHE ARTISTIQUE

 

Les créations de Sébastien Goyette Cournoyer sont des ouvertures vers sa mythologie personnelle, vers des autoportraits allégoriques de son quotidien, des autofictions de moments de sa vie qui sont mis en scène jusqu'à l'éclatement des limites. À travers différents médiums, tantôt par le biais de la performance, tantôt par celui de la vidéo, l'artiste fait apparaître une inquiétante étrangeté où les contrastes s'affirment, se nouent, entre l'intime et l'exhibitionnisme, entre le ludique et l'ordinaire, le beau et l'abject.

Si les premières œuvres de l'artiste ont côtoyé l'imaginaire du cirque, le spectacle qu'il propose maintenant est celui de l'humain, celui de l'ordinaire qui se fait inconsciemment extravagant, dont les actes quotidiens sont exacerbés. Dans ses œuvres, fiction et réalité se croisent dans un mode exploratoire où inhibitions et interdits tombent au fur et à mesure du déroulement de la prestation.

Dans les performances, l'artiste développe une étrange familiarité avec le spectateur et le lieu en transformant des objets à son gré, en exploitant l'environnement, laissant ainsi transparaître des gestes (in)habituels et authentiques qui sont susceptibles à tout moment de se teinter d'excentricité et d'invraisemblance. Des interactions se créent, se rejouent, se déjouent. Elles modulent et révèlent des correspondances inconscientes jusque-là inconnues. Se dévoilent des expériences inédites, issues du hasard, de l'accident, de la spontanéité et de l'instantanéité. D'une manière toute singulière, l'étrangeté prend une forme encore plus métaphorique dans les productions vidéographiques de l'artiste. L'intimité et les fantasmes sont mis en scène dans une narration déconstruite et des décors souvent baroques, pour montrer ce familier parfois effrayant, parfois angoissant.

 

- Karine Bouchard, doctorante en histoire de l'art et critique d'art